Dans un article précédent j’expliquais comment installer une seedbox en se basant sur transmission.
Ici je vais vous présenter un autre tutoriel, toujours sur le même sujet, mais en utilisant un autre service: Rtorrent avec l’interface graphique rutorrent.

Rtorrent est un client torrent en ligne de commande (CLI). De base, il est très léger. Mais bon pour l’utilisation quotidienne, c’est pas vraiment très pratique (même si c’est sexy).
C’est pourquoi on va le faire fonctionner avec Rutorrent, qui est une interface web pour gérer nos torrents.

L’avantage de cette combinaison c’est que nous allons pouvoir faire fonctionner une multitudes de plugins pour avoir beaucoup plus de fonctionnalités qu’un autre client torrent « web based ».

Rutorrent

Pour les fous furieux ils peuvent compiler (attention aux outils et à la version du compilateur), personnaliser et utiliser les outils sans problème mais ce n’est pas donné à tout le monde.

Si vous ne vous en sortez pas, Kerwood à fait un petit script bien sympa qui s’occupe de tout (compilation, install, selection des plugins,…). C’est rapide et efficace.

Je ne vais pas faire d’explication doublons, le Readme est très bien fait.

Il y a aussi une video ici.

 

Pour faire une seedbox, il faut tout d’abord:

  • Un serveur (qu’il soit un dédié ou un vieu pc transformé en serveur pour la cause)
  • Une connaissance minimale en linux (prennez la distribution que vous souhaitez, ici je prend debian)

Quoi qu’il en soit, voici les instructions:

Installation:

Configuration:

Important: la configuration du fichier se fait service éteint !

Maintenant nous pouvons configurer les options 😉

« download-dir »: « /home//Downloads », // le répertoire qui contiendra les fichiers téléchargés
« ratio-limit »: 2, //Stopper le torrent quand il a atteint un certain ratio (>1, sinon aucune utilité de la seedbox)
« ratio-limit-enabled »: false, //Activer le ratio
« rpc-authentication-required »: true, //laisser à true
« rpc-enabled »: true,
« rpc-password »: « Azerty123 », //votre mot de passe, il serra chiffré lors du démarrage du service
« rpc-port »: 9091, //Vous pouvez modifier le port si vous voulez
« rpc-username »: « transmission », //Vous pouvez modifier l’utilisateur pour vous connecter au webui
« rpc-whitelist-enabled »: false, //Mettre sur false pour autoriser toutes les ips a se connecter au webui

Je pense avoir fait le tour de toutes les options interessantes pour une seedbox

Il ne vous reste plus qu’a démarrer le service et à vous connecter au webui

Aller sur http://votreip:9091 authentifiez vous avec l’utilisateur et le mot de passe que vous avez configuré plus haut.

transmission-web-interface

Et vous etes prêts à télecharger des torrents sur votre seedbox.