Voici les manipulations à faire pour mettre en place des vlans avec un trunk.

Nettoyage

Premiérement, nettoyage du switch, de l’ancienne configuration

Info : no ip domain-lookup supprime la recherche DNS (notamment en cas de mauvaise commande)

Configuration des VLANs

Ici nous passons à la configuration des VLANs sur les différents ports (changez les ports en fonction de votre utilisation)

Suivre la même procédure pour affecter d’autres ports à un VLAN.

Info : La commande spanning-tree portfast fait passer le port de l’état blocking à forwarding directement permettant ainsi une connexion plus rapide. A effectuer sur les ports connectés aux périphériques finaux.

Configuration du trunk

Sauvegarde de la configuration

Vérification

Voila, la configuration de base est finie 🙂